Accueil > Actualités > Séminaires

Rites

Séminaire mensuel de l’IMAF-Aix, « Anthropologie et histoire : dialogues et confrontations ».
Voir le programme général du séminaire.

vendredi 16 avril 2021, de 14h à 17h,
Diffusion uniquement en ligne par Zoom.

Agnieszka Kedzierska-Manzon (EPHE, IMAF)
« Nouveaux rites, nouveaux fétiches, nouveaux experts :​ Le renouveau païen au Mali aujourd’hui »
A partir de l’analyse de quelques exemples choisis – les rites sacrificiels « nationaux » pour la paix et la réconciliation à l’initiative des organisations des « chasseurs », les initiations « tribales » mises en place pour les citadins par une association « pour la région négro-africaine », l’activité commerciale des féticheurs urbains dont certains importent des fétiches des pays voisins, du Bénin notamment, les célébrations d’un culte de possession d’origine exogène et en pleine expansion – cette communication abordera les nouvelles formes de ritualisation et d’expertise rituelle émergeant ces derniers années au Mali. Le renouveau païen dont elles participent s’est traduit entre autres choses par la création d’un « Haut Conseil du culte », qui devait initialement s’appelait Haut Conseil ​animiste. Il s’agira d’examiner la spécificité esthétique et cultuelle ainsi que la dimension politique des pratiques néo-traditionnelles qui s’inscrivent dans le cadre de ce renouveau.

Repères bibliographiques
- Laurent Berger, 2010, « La centralisation d’un culte périphérique. Islam, possession et sociétés d’initiation au Bèlèdugu (Mali) », Politique africaine, n° 118, p. 143-164.
- Françoise Bourdarias, 2009, « Constructions religieuses du politique : aux confins de Bamako (Mali) », Civilisations, n° 58/2, p. 21-40.
- Marleen De Witte, 2012, « Neo-traditional Religions », in The Wiley Blackwell Companion to African Religions, Blackwell, p. 173-183
- Jean-Pierre Dozon, 2015, Afrique en présences. Du monde atlantique à la globalisation néolibérale, Paris, Éditions de la FMSH
- Agnieszka Kedzierska-Manzon avec Benoit Jouvelet, 2006, Féticheurs et guérisseurs : médicine traditionnelle en Afrique de l’Ouest, Paris, Éditions Alternatives
- Agnieszka Kedzierska-Manzon, 2014, Chasseurs mandingues : violence, pouvoir et religion en Afrique de l’Ouest, Paris, Karthala (avec le concours du Centre national du livre), 276p.
- Ludovic Kibora et Katrin Langewiesche, 2019, « Qu’est-ce que la “tradition” ? Qu’appelle-t-on religion traditionnelle ? », in A. Degorde, L. Kibora et K. Langewische, Rencontres religieuse et dynamiques sociales au Burkina Faso, Dakar, Amalion, p. 17-38
- Mary Lefkowith, 2010, « Le monde antique vu par les afrocentristes », in F.-X. Fauvelle Aymar, J.-P. Chrétien et C.-H. Perrot (éd.), Afrocentrismes, l’histoire des Africains entre l’Egypte et l’Amérique, Paris, Karthala, p. 233-253
- Claude-Hélène Perrot, 2013, « Religions dites traditionnelles et histoire », in N. Gaybor, D. Juhé-Beaulaton et M. Gomgnimbou (éd.), L’Écriture de l’histoire en Afrique. L’oralité toujours en question, Paris, Karthala, p. 283–288
- Benjamin Soares, 1999, « Muslim Proselytation as Purification : Religious Pluralism and Conflict in Contemporary Mali », in A. Abdullahi et An-Na-ìm (éd.), Proselitization and Communal Self-Determinationin Africa, Maryknoll, NY, Orbis Books, p. 228-245
- Benjamin Soares, 2007 « Saint and Sufi in Contemporary Mali », in M. Bruinessen et J. Day Howell, Sufis and the “Modern” in Islam, London, New York, I. B. Tauris