Accueil > Publications > Ouvrages

Identification and Citizenship in Africa. Biometrics, the Documentary State and Bureaucratic Writings of the Self

Séverine Awenengo Dalberto, Richard Banégas, Routledge, 2021, 392 p.

Cet ouvrage est le fruit des travaux menés pendant cinq ans par l’équipe de recherche du programme ANR PIAF, du Centre de recherches internationales (Sciences Po-CERI) et de l’Institut des mondes africains (IMAF).

Avec les chapitres de Nora Bardelli, Louise Barré, Jean-François Bayart, Johara Berriane, Jeanne Bouyat, Keith Breckenridge, Florence Brisset-Foucault, Sidy Cissokho, Armando Cutolo, Romane Da Cunha Dupuy, Marielle Debos, Alimou Diallo, Kamina Diallo, Laurent Fourchard, Souleymane Kouyaté, Kelma Manatouma, Hervé Maupeu, Claude Mbowou, Zekeria Ould Ahmed Salem, Gerald Owachi, Sandrine Perrot, Florent Piton, Marie-Emmanuelle Pommerolle, Léon Saur, Séverine Awenengo Dalberto et Richard Banégas.

L’ouvrage étudie la vie sociale et politique des papiers d’identité en Afrique depuis les années 1950 jusqu’au boom actuel des technologies biométriques, en s’appuyant sur des recherches empiriques menées dans treize pays (Afrique du Sud, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Guinée, Kenya, Maroc, Mauritanie, Nigeria, Ouganda, Rwanda, Sénégal, Tchad). Aujourd’hui, près de la moitié de la population du continent africain ne disposerait pas, selon la Banque mondiale, d’identité légale. Pour les organisations internationales comme pour de nombreux États, la technologie biométrique est considérée comme une solution fiable et efficace pour réduire ce « gap identitaire ». Notre ouvrage montre toutefois que les dispositifs biométriques, loin de sécuriser les identités, d’éviter les fraudes et de rétablir la confiance politique, peuvent en réalité contribuer à renforcer l’exclusion sociale et la polarisation des débats sur la citoyenneté et l’appartenance nationale. Il met en lumière le profond encastrement social et politique des identités légales et la résilience de l’État documentaire. Par-delà l’opposition classique entre surveillance et reconnaissance, l’étude des usages sociaux et politiques des pièces d’identité et des dispositifs d’identification renouvelle de manière inédite l’analyse de l’État au travail, des pratiques de la citoyenneté et des écritures bureaucratiques du soi en Afrique.


Veuillez trouver, ci-après, quelques séquences vidéos présentant l’ouvrage et une partie des chapitres (réalisation : Audrey Gallet) :

Introduction : La vie sociale des papiers d’identité en Afrique, Séverine Awenengo Dalberto & Richard Banégas

Episode 1 : La biométrie électorale en Afrique, Marielle Debos

Episode 2 : La fabrique biométrique de citoyens jetables au nord du Cameroun, Claude Mbowou

Episode 3 : Côte d’Ivoire : la chaîne alimentaire des papiers d’identité, Richard Banégas

Episode 4 : Identification légale et citoyenneté impériale au Sénégal, Séverine Awenengo Dalberto

Episode 5 : Cartes d’identité et génocide des Tutsi au Rwanda, Florent Piton

Episode 6 : Citoyens d’origine contrôlée au Nigeria, Laurent Fourchard

Episode 7 : Identifier les migrants morts en Méditerranée, Alimou Diallo

Episode 8 : L’enregistrement biométrique des réfugiés au Burkina Faso, Nora Bardelli

Episode 9 : Papiers d’identité de village et terroirs moraux en Ouganda, Florence Brisset-Foucault

Episode 10 : La quête d’identité des Maragoli d’Ouganda, Sandrine Perrot

Episode 11 : Bureaucratiser l’autodéfense au Burkina Faso, Romane Da Cunha Dupuy