Accueil > Recherche > Séminaires et ateliers

La notion d’exotisme et ses usages

Séminaire de Gaetano Ciarcia (directeur de recherche CNRS, IMAF)

Année universitaire : 2021 / 2022
Périodicité : Le jeudi, de 8h30 à 10h30
Localisation : Salle 25-A, Bâtiment EHESS du Campus Condorcet, 2 Cours des Humanités 93300 Aubervilliers
Calendrier : Du 14 octobre 2021 au 3 février 2022


Attention !
(En raison de la situation sanitaire) L’accès au séminaire est soumis à une demande de participation.
Le lien pour déposer votre demande sera affiché ici la semaine du 27 septembre 2021.


Présentation :

Thème littéraire classique, mais aussi forme élémentaire d’appréhension de l’altérité, la notion d’exotisme peut être envisagée comme une « dérive » (Barthes) par rapport au référent prétendument stable de l’Occident ou comme un dispositif heuristique intrinsèque à la pratique et à l’écriture de l’ethnologie. D’après Georges Devereux, un principe de « sélectivité exotique » aurait affecté depuis ses débuts le récit anthropologique. De nos jours, la variation d’un tel principe est à l’œuvre dans les nombreux contextes où des individus et des groupes – à travers une logique de l’alternance entre un éloignement physique ou figuré et les assises, souvent imaginaires, d’un ensemble de repères familiers ou fondateurs – opèrent une sorte d’auto-distanciation de leur culture à affirmer et de leur passé parfois à réparer. Reprenant le terme de Victor Segalen, il semble donc intéressant de repenser et d’élargir la portée sémantique de la notion d’exotisme en tant que « technique » discursive, mais aussi en tant que ressource symbolique où se croisent les thèmes de l’ailleurs, de l’autrefois, de la perte ou de l’oubli d’un monde et de son recommencement.

Au cours de cette deuxième année de notre séminaire, dans le prolongement des thèmes que nous avons précédemment traités, nous allons poursuivre notre réflexion associant la critique de la notion d’exotisme dans les discours ethnologique et l’analyse de situations où il est possible d’observer cette notion à l’œuvre au prisme de la fabrication d’héritages, de stratégies identitaires et de logiques de l’appartenance. À l’appui de contextes qui ont fait l’objet de mes recherches ou de celles de chercheurs qui seront invités à intervenir, le séminaire interrogera la corrélation généalogique ainsi que les écarts épistémiques entre l’exotisme – en tant que répertoire littéraire et ethnologique – et ses usages sociaux contemporains. Selon l’hypothèse que nous allons discuter, ne correspondant foncièrement ni à une bibliothèque coloniale, ni à une narration fabuleuse toujours ethnocentrique, un tel répertoire est sans cesse mis à jour par diverses manières de fabriquer les origines, les siennes et celles d’autrui.


CONTACT :
ciarcia.gaetano@wanadoo.fr


PROGRAMME :

- 14 octobre 2021 :
Gaetano Ciarcia, La notion d’exotisme et ses interprètes : entrepreneurs d’exotisme et individus-monde(s), 1ère partie.

- 21 octobre :
Gaetano Ciarcia, Entrepreneurs d’exotisme et individus-monde(s), 2ème partie.

- 18 novembre :
Magali Demanget (Université Paul-Valéry Montpellier / SENS), L’exotisme à contresens. Une quête moderne de chamanisme revisitée depuis le Mexique.

- 25 novembre :
Altaïr Despres (IMAF), « Once you go black, you never go back ». Érotisme et pouvoir dans la sexualité interraciale.

- 2 décembre :
Ary Gordien (CNRS / LARCA), Idéal blanc, sauvagerie noire : sociologiser le fétichisme racial et sexuel dans le monde gai antillais.

- 9 décembre :
Olivier Leservoisier (Université de Paris / CEPED), Altérités et processus de catégorisation chez les migrants haalpulaaren vivant dans les quartiers afro-américains aux États-Unis.

- 16 décembre :
Marianne Lemaire (CNRS / IMAF), Choix scripturaux des femmes anthropologues : l’exotisme à (bonne) distance.

- 6 janvier 2022 :
Sabine Planel (IRD / IMAF), Construction et politisation de l’exotisme entre concitoyens : les peuples du Sud en Éthiopie.

- 13 janvier :
Damien Mottier (Université Paris Nanterre / HAR), Exotisme et cinéma colonial : ambivalence des catégories et travail figuratif dans les films de Léon Poirier (Madagascar, 1926-1930).

- 20 janvier :
Gaetano Ciarcia, Le passé extraverti des mémoires contemporaines de l’esclavage au Bénin.

- 27 janvier :
Kali Argyriadis (IRD / URMIS) & Maud Laëthier (IRD / URMIS), Altérité endogène, exotisme, regard sur soi à Cuba et en Haïti (1920-1940) : la construction d’un merveilleux ethnologique ?

- 3 février :
Gaetano Ciarcia, Réflexions conclusives et perspectives à venir.