Home > Research > Research Projects

Les archives du mouvement féminin au Soudan, 1940-2010

Le projet « Les archives du mouvement féminin au Soudan, 1940-2010 », financé par le Modern Endangered Archives Program-UCLA est coordonné par Mahassin Abd al-Jalil (doctorant en histoire, EHESS Paris ; professeur associé en histoire, Université de Bahri) et Elena Vezzadini (chargée de recherche CNRS, IMAF) en collaboration avec Luisa Arango, directrice du CEDEJ-Khartoum, qui est l’organisme partenaire du projet.

Les chercheurs qui participent au projet sont : Safa Kheir Osman (Histoire, Sciences politiques, Université Bahri) et Eiman Othman (Histoire, Université Bahri).
Formation et conseils archivistiques et documentaires : Fabrice Melka (IMAF), Daniela Scancella.

L’objectif de ce projet de repérage d’archives est de préserver l’histoire des mouvements féminins et féministes qui se sont développés à partir des années 1940 dans la capitale et dans trois des principaux centres urbains de l’actuelle République du Soudan, connus pour être des centres historiques d’activisme politique (El Obeid, Wad Medani, Atbara).

Partant de la réflexion que le manque d’archives accessibles sur les mouvements féminins a contribué à l’invisibilité des femmes dans l’historiographie du pays, malgré leur présence continue dans la vie sociale politique et militante du Soudan, les deux chercheures de ce projet de repérage s’attèleront à trouver et à fournir une description préliminaire à des archives privées ou associatives qui appartiennent à des associations de femmes, à des femmes activistes et/ou à leurs familles. Nous considérons que ces sources sont en grand danger d’être détruites, puisque des facteurs multiples compromettent leur survie : les changements climatiques qui porte à des conditions environnementales extrêmes (températures extraordinaires alternées par des inondations), la volatilité politique et crise économique de la situation post-revolutionnaire, et enfin les événements de la vie personnelle et notamment l’âge avancés de la première génération de femmes militantes, dont beaucoup sont disparues ces dernières années.

Ce projet de repérage d’archive cherchera à recueillir et organiser une série d’informations telles que l’histoire de la collection, le type de matériel et son contenu principal, ses sous-collections, son état de conservation, les droits d’auteur et les conditions possibles d’utilisation, sa taille globale. À l’issue de ce projet, nous espérons avoir recueilli suffisamment d’information sur ces archives privées et associatives, afin de pouvoir solliciter un financement plus important pour organiser la numérisation de ce matériel en danger.

Ce programme d’enquête est réalisé grâce à la généreuse subvention du Modern Endangered Archives Programs, lié à la UCLA Library et à la Arcadia Foundation, et au support logistique et financier du CEDEJ Khartoum.

The archives of the women movement in Sudan, 1940-2010

The project « The archives of the women movement in Sudan, 1940-2010 (Modern Endangered Archives Program-UCLA) » is coordinated by Mahassin Abd al-Galil (PhD candidate in History, EHESS Paris; Associated Professor in History, University of Bahri) and Elena Vezzadini (Research Fellow IMAF, CNRS) in collaboration with Luisa Arango, Head Coordinator of the CEDEJ-Khartoum. This project is co-sponsored by the CEDEJ-Khartoum.

The researchers taking part in the project are: Safa Kheir Osman (History, Political sciences, Bahri University), Eiman Othman, (History, Bahri University).
Archival and documentary training and advice: Fabrice Melka (IMAF), Daniela Scancella.

The aim of this survey project is to preserve the history of feminine and feminist movements that developed from the 1940s in the capital and in three of the major urban centers of the actual Republic of Sudan, known as being historical hubs of political activism (El Obeid, Wad Medani, Atbara), by working to create an archive of the women movement.

Starting from the reflection that the lack of accessible archives on the women movements has contributed to the invisibility of women in the historiography of the country, in spite of their continuous presence in the political and militant social life, in this survey project two researchers will seek to find and give a preliminary descriptions of possible archives left either by women’s associations, or by women activists and/or their families. We consider that this material is in great danger of being destroyed, because many factors undermine its survival, going from climatic conditions, to political volatility, to personal life events like the passing away of the first generation of women activists. Such preliminary description will include information such as the history of the collection, the material type and main contents, its sub-collections, the conservation status, its copyright issues and overall size. As an outcome of this project, we hope to have collected a number of relevant pieces of information about different private and associational archives, in order to apply for a larger funding scheme to organise the digitisation of this endangered material.

This survey programme is being carried thanks to the generous grant of the Modern Endangered Archives Programs, connected to the UCLA Library and the Arcadia Foundation.