Home > News > Divers

Que m’est-il permis d’espérer

Pendant 18 mois installés dans le camp, Raphaël Griardot et Vincent Gaullier rencontrent de nombreux réfugiés. Ils restent aux côtés de tous ceux qui donnaient leur accord d’être filmés.

Ils filment leur premier entretien où les traces de la rue sont encore visibles, puis les retrouvailles heureuses avec leurs compatriotes, le passage obligé au Samu Social pour partager leurs problèmes physiques ou psychiques jusqu’à leur chambre où enfin ils pouvaient se reposer et se raconter.

Après ces quelques jours de répit, ils filment aussi à la Préfecture, où se déroule la prise d’empreintes et où les réfugiés apprennent le sort qui leur est réservé.

En savoir plus