Home > News > Rencontres

Transe, abus

Cycle « Le temps des esprits. Ce que la sorcellerie fait à l’histoire (et vice-versa) »

Jeudi 12 mai 2022
Salle 33, 10h à 12h (AM Paris)
FMSH, 54 bd Raspail, 75006 Paris

Entra nella riunione in Zoom
https://cnrs.zoom.us/j/99749966536?pwd=azRYYm1oUFNZVy9BTUtyZitrSG1oUT09

ID riunione: 997 4996 6536
Passcode: 1kvv0s


 4e conférence de Andrea Ceriana Mayneri
, CNRS – Institut des mondes africains

Nous continuons notre exploration des traces du passé dans le présent sur un autre terrain, au Tchad et dans sa capitale, N’Djamena. Ici, depuis des décennies, pendant qu’elles sont en cours ou dans des moments de récréation, des jeunes étudiantes entrent en transe. C’est pour elles une expérience déroutante, source de marginalisations et de souffrances, dont la violence est encore démultipliée par les explications très fréquentes dans l’espace public et celui familial, qui font état de « possessions » par des djinns, par des shâyâtin, par des sirènes et d’autres esprits corrupteurs. Nous nous efforcerons de retrouver la syntaxe qui commande ces jeunes corps pris d’agitation. La transe scolaire permet en effet à une partie de la jeunesse étudiante d’exprimer son malaise et ses aspirations, dans un contexte social et politique marqué par la réitération d’abus et de violences, dont celles genrées et sexuelles. Nous essayerons ensuite de retrouver, dans ces manifestations extraordinaires, la trace d’éléments issus de dispositifs rituels plus anciens. Finalement, nous mettrons en avant l’impasse de cette technique du corps dans un tissu urbain en mutation, où différentes autorités religieuses, chrétiennes et musulmanes, avec leurs projets de réforme de la société, investissent la jeunesse et sapent ses possibilités de contestation, y compris celles qui leur viennent du passé.

Plus d’informations