Home > News > Appels

L’art et l’Afrique : état des lieux à l’EHESS

Dans le cadre d’une journée organisée par Claire Bosc-Tiessé (IMAF) et Anne Lafont (CEHTA-CRAL) qui se déroulera le 31 mars 2023 de 10h à 17h, au 54 boulevard Raspail, 75006 PARIS.


Présentation :

La diversité des approches disciplinaires et la variabilité des définitions des arts de l’Afrique continentale et diasporique est certainement une des raisons majeures de l’enthousiasme que suscitent les travaux et les recherches actuelles dans ce domaine. L’École, au sens le plus large possible, est le seul lieu de l’enseignement supérieur français où les arts de l’Afrique font, depuis longtemps, l’objet de recherches. Désormais, elle est aussi l’unique endroit où la pluralité des séminaires et des méthodes rend possible l’accès à une formation pluridisciplinaire approfondie en études des arts des sociétés africaines. Anthropologues, historien.ne.s, sociologues, membres de différents centres, travaillent en effet sur un ou des aspects de ce que l’on définit – aussi pratiquement que grossièrement – comme l’art africain…

Par cette journée de rencontres, nous voudrions proposer à celles et ceux qui se reconnaissent dans cette démarche, même si partiellement, de nous rejoindre pour une journée d’état des lieux. L’objectif est de mieux nous représenter l’offre de formation singulière que nous faisons collectivement afin de la rendre plus visible à l’intérieur comme à l’extérieur de l’École. L’ambition est aussi d’identifier des pistes communes de recherche, des expertises diverses de terrain, et des questions partagées, qui gagneront à être mieux repérées pour mutualiser expériences, connaissances et peut-être projets.

Nous lançons donc cet appel à participer à cette journée d’état des lieux à l’ensemble de la communauté de l’École : doctorant.e.s, postdoctorant.e.s, enseignant.e.s, chercheur.e.s….

La définition de l’Afrique étant aussi extensive que celle de l’art, il appartient à chacun et chacune de s’y reconnaître. Nous ne souhaitons pas, dans ce cadre et à ce stade, qu’une idée préconçue de l’art et de l’Afrique prévale. Ce sera même l’un des moteurs de la discussion.

La journée pourrait se dérouler sous la forme de tables rondes au cours desquelles, en une quinzaine de minutes, chacun.e présentera ses travaux succinctement et avancera la façon dont il ou elle envisage la possibilité d’intégrer ses enseignements et sa recherche dans l’offre de formation et les thèmes de recherche généraux sur l’art et l’Afrique à l’EHESS.


Modalités :

Nous attendons une manifestation d’intérêt de quelques lignes d’ici le 15 décembre 2022 à adresser à claire.bosc-tiesse@ehess.fr et anne.lafont@ehess.fr dans le but d’organiser a minima nos discussions.

Les organisatrices.


PS :
Pour celles et ceux qui ne peuvent être présent.e.s mais souhaitent être associé.e.s à cette initiative, n’hésitez pas à prendre contact.