Accueil > Recherche > Séminaires et ateliers

Les sources de l’histoire du fait colonial et impérial

Séminaire de Camille Lefebvre, directrice de recherche CNRS / directrice d’études cumulante EHESS - (IMAF).

Année universitaire : 2023 / 2024
Périodicité : Le jeudi, de 16h30 à 18h30
Localisation : Campus Condorcet, Centre de colloques, salle 3.08, place du Front populaire, 93300 Aubervilliers
Calendrier : Du 29 février au 6 juin 2024


Présentation :

Ce séminaire est une introduction à l’usage (collecte, critique, traitement et analyse) des sources (manuscrites, imprimées, iconographiques, orales, etc.) de l’histoire du fait colonial et impérial. Depuis une cinquantaine d’années, les questions de sources et de méthodes sont au cœur de la réflexion des différents champs qui s’intéressent à l’impérialisme et au colonialisme : études coloniales et postcoloniales, subaltern studies, new imperial history, histoires connectées, histoire mondiale des empires, etc. Dans cette même optique, le séminaire cherche à initier les étudiant·e·s aux problèmes, particuliers ou non, que pose l’usage des sources permettant d’étudier les formations impériales et les situations coloniales, sachant que les ressources documentaires sont très différentes d’un terrain à l’autre : les conditions de production des archives coloniales ; la lecture des sources coloniales à rebours et/ou le recours à l’histoire orale lorsque les populations en proie à l’impérialisme ou au colonialisme n’ont pas ou peu laissé de traces écrites ; la maîtrise de nombreuses langues afin de ne pas se reposer uniquement sur la documentation émanant des colonisateurs lorsque les sources écrites produites de part et d’autre sont au contraire abondantes ; la nécessité de replacer le temps de la colonisation dans une histoire longue des populations et des territoires concernés ; ou encore la décolonisation des archives et leur éclatement entre anciennes métropoles et colonies. Le séminaire vise également à familiariser les étudiant·e·s avec un large éventail de types de documents et d’approches employées pour les exploiter dans des contextes et à des époques variés. Lors de chaque séance, un·e historien·ne présentera un document ou une série documentaire différente et les étudiant·e·s discuteront avec lui/elle des usages qu’il/elle en a faits.


CONTACT :
camillelefebvre@yahoo.fr


PROGRAMME :

 29 février 2024 :
Introduction au séminaire (Camille Lefebvre, CNRS/EHESS)

 7 mars :
Les jardins botaniques coloniaux à travers les plan de jardins (Hélène Blais, ENS)

 14 mars :
Les traités de paix et de commerce (Tunis, Alger) à l’époque moderne (Guillaume Calafat, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne et IUF)

 21 mars :
Comment administrer ceux qui sont différents de vous ? La logique coloniale française de l’Islam en Afrique de l’Ouest, (Erin Pettigrew, NYU-Abu Dabi)

 28 mars :
Archives de l’Empire britannique des Indes et histoire sociale du Tibet (1907-1949), (Alice Travers, CNRS)

 4 avril :
Exemple de présentation d’un exercice d’évaluation : Les correspondances coloniales en langue arabe (Camille Lefebvre, CNRS-EHESS)

 25 avril :
Histoire urbaine et sources littéraires en Corée coloniale (Alain Delissen, EHESS)

 2 mai :
Interprétation historique des documents de l’Empire moghol : Historiographie indienne à l’ombre des pratiques des chancelleries mogholes, (Naveen Kanalu, EHESS)

 16 mai :
Des maîtres chrétiens ? Les papiers de plantation comme source pour écrire l’histoire de l’évangélisation des esclaves dans la Caraïbe française (XVIIIe siècle), (Domitille Gavriloff, EHESS)

 23 mai : Cette séance se déroulera exceptionnellement en salle 3.01
Interrogating (the) Master(’)(s) Narrative(s), (Sasha Turner, John Hopkins University)

 30 mai :
Comprendre les contingences de la domination dans une colonie de peuplement à travers ses archives : Nouvelle-Calédonie, 1901-1946 (Marie Salaün, Université de Paris)

 6 juin : Mini-colloque

Syllabus 2023-2024_Les sources de l’histoire du fait colonial et impérial