Accueil > Actualités > Appels

Sahara occidental : explorer de nouvelles perspectives du droit international et des relations internationales

Appel à contributions

Le conflit au Sahara occidental dure depuis des décennies, devenant l’un des plus anciens conflits prolongés et gelés au monde. Les conflits prolongés ne sont pas une catégorie à part entière en droit international. Cette catégorisation remonte au terme inventé par Eduard Azar en 1985, qui caractérisait certains conflits par leur complexité et leur pérennité dans le temps (Azar, 1985). Cependant, cette typologie de conflit a des implications importantes pour le droit international. Ce domaine, construit au cours de siècles d’histoire, a toujours été à la traîne des avancées technologiques (Picker, 2001) et montre la complexité de l’actualisation de la discipline. Cette incapacité des campagnes à s’adapter peut conduire à l’insécurité juridique de devoir appliquer, par une interprétation large, des règles, des principes et des dispositions adoptés au milieu du XXe siècle. Ces limites sont encore plus évidentes lorsqu’il s’agit de conflits dits prolongés, également connus sous le nom de conflits gelés. A la persistence de ces conflits dans le temps, en plus de leur complexité (Zartman, 2005 ; Coleman, 2003) et de leur multidimensionnalité (Millar, 2020), une autre question essentielle s’ajoute : le respect du droit international et le débat autour de sa nature (Howse & Teitel, 2010). Les facteurs inhérents aux conflits prolongés créent des marges d’inefficacité du droit international, ou « entropie », inhérentes au système et ont tendance à s’accroître.
(...)

Date limite : 18 février 2024

AAC_Sahara-occidental_Deusto_fr
Call_conference-western-Sahara_Deusto_eng
Call_conferencia-Sahara-occidental_Deusto_esp