Accueil > Actualités > Séminaires

Anthropologie comparative du Sahel occidental musulman (Sénégal, Mauritanie, Mali...)

Séance du 12 juin 2024, de 10h30 à 12h30
Campus Condorcet, Bâtiment de Recherche Sud, salle 3.122 (3e étage), Aubervilliers


 Benoit Beucher
(Université Paris-Cité/CESSMA/IMAF)


Anthropologie historique des « petits riens » du contact en contexte de guerre coloniale (Sahel, seconde moitié du XIXe-début du XXe siècle)


Résumé

Notre propos vise à rendre compte des situations de contact dans le contexte de circulation des colonnes françaises en Afrique de l’Ouest. Prenant pour point de départ les années 1860, et s’achevant vers 1900, cette présentation s’attache à rendre compte des « petits-riens » – du moins en apparence – qui informent les interactions entre Africains et Européens. En isolant le cas spécifique des troupes en mouvement (les colonnes), nous portons notre attention sur des formations qui sont, certes, militaires, mais également sociales et culturelles. A la croisée de l’histoire et de l’anthropologie, nous montrerons que ces colonnes forment en réalité des mondes dans des mondes, mettant en rapport, notamment sur fond de violence extrême, des hommes, mais aussi des femmes et des enfants, jusque dans la sphère de l’intimité et les « territoires du moi ».
Dans un contexte général dominé par une « atmosphère obsidionale », ce qui apparaît comme un détail peut avoir des conséquences considérables ; à la fois pour le cours des opérations militaires, bien souvent préludes à la formation des « sociétés coloniales », mais aussi pour les représentations et les attitudes croisées que les acteurs nourrissent les uns à l’égard des autres. Adoptant une approche indiciaire, et s’intéressant tout particulièrement aux coulisses ou hors-champs de la guerre coloniale, cette recherche vise à réaliser une histoire symétrique des mutations des hommes et des sociétés en relation, y compris en passant par le détour des situations d’évitement ou de mise à distance.
In fine, nous nous demanderons si nous n’aurions pas affaire ici à un type particulier de contact qui autoriserait à parler de « rencontres militaires » de même que l’on a pu évoquer la spécificité des « rencontres religieuses ».

Bibliographie
Beucher Benoit, « Les colonnes françaises en Afrique occidentale : des zones de contact en situation coloniale (milieu du XIXe-début du XXe siècle) », Revue historique des armées, vol. 3, n° 306, 2022, pp. 61-74. URL : https://www.cairn.info/revue-historique-des-armees-2022-3-page-61.html
Bertrand Romain, Calafat Guillaume, « La microhistoire globale : affaire(s) à suivre », Annales HSS, n° 73, vol. 1, 2018, pp. 3-18.
Blanchard Emmanuel, Thénault Sylvie, « Quel « monde du contact » ? Pour une histoire sociale de l’Algérie pendant la période coloniale », Mouvement social, n° 236, vol. 3, 2011, pp. 3-7.
Crawford Matthew, Contact. Pourquoi nous avons perdu le monde, et comment le retrouver, Paris, La Découverte, 2015.
Deluermoz Quentin, « Une interaction inattendue ? Goffman et les historiens », Hypothèses, vol. 1, n° 17, 2014, pp. 281-291.
Fabian Johannes, Out of our Minds : Reason and Madness in the Exploration of Central Africa, Berkeley, University of California Press, 2000.
Ginzburg Carlo, Mythes, emblèmes, traces. Morphologie et histoire, Paris, Verdier poche, 2010.
Goffman Erving, La Mise en scène de la vie quotidienne…., 2 vol., Paris, les Éditions de Minuit, 1973.
Pratt Mary-Louise, « Arts of the Contact Zone », Profession, 1991, pp. 33-40.


Programme du séminaire