Accueil > Actualités > Séminaires

Nouvelles perspectives sur l’histoire du Maghreb (XVIIIe-XXIe siècle)

Séance du 18 janvier 2018, 14h à 16h
IMAF / site Raspail, salle de réunion, 2e étage, 96 bd Raspail 75006 Paris

- Antoine Perrier, doctorant, Centre d’histoire de Sciences Po / Centre Jacques Berque / IRMC

Le Protectorat français a réorganisé les États tunisien et marocain autour de deux ensembles : une administration technocratique coloniale et une administration monarchique dite traditionnelle. Les sujets du Bey et du Sultan servent dans ces deux domaines, mais minoritaires dans le premier et majoritaires dans le second. Ils forment un groupe social hétérogène, des traditionnels fqih de mosquée aux cadres formés dans les écoles françaises. Pourtant, ils affrontent tous une même question sociale qui les unissent contre la puissance coloniale : l’insuffisance de leur traitement. Celle-ci s’explique par des modes de rémunération monarchiques inefficaces et par des politiques de discrimination coloniales. L’organisation d’une revendication et d’une lutte sociale au sein de l’administration est un des principaux leviers de la transformation des États marocains et tunisiens. Elle explique une bureaucratisation et une redéfinition des notions d’autorité et de service dans le contexte de la monarchie musulmane.

En savoir plus sur le séminaire