Accueil > Annuaire

KEDZIERSKA-MANZON Agnès

Directrice d’études EPHE, Section des Sciences Religieuses
Membre de l’équipe Ivry de l’IMAF
Anthropologie et ethnologie
Contact

« Research Associate » au Département d’Anthropologie, Smithsonian Institution, Washington DC, Etats-Unis.

Thèmes de recherche

Usages rituels du corps en Afrique, fétiches et autres choses-dieux, chasse, possession, nouvelles formes de ritualisation et d’expertise rituelle en Afrique (New Age à l’africaine), rituel comme une technique du corps et comme une technique de soi, catégories d’objet et de sujet.

Terrains

- Pays mandingue (Mali, Côte d’Ivoire, Guinée)

Séminaires et ateliers de recherche

Fétiches : les choses-dieux et leurs maîtres en Afrique (et ailleurs)

Enseignements

Anthropologie des religions et du fait religieux (coordination Charles Stepanoff et Eloi Fiquet)

Projets de recherche (participation)

- 2016 – 2018 « Natures et Religions » de l’axe 10 (« Le monde religieux ») du LabEX Structuration des Mondes Sociaux, Centre d’Anthropologie Sociale du LISST (UMR 5193), Toulouse, France.

- 2015-2017 « Synaesthesia : Expérience du divin et polysensorialité dans les mondes anciens. Approche interdisciplinaire et comparée », coordonné par Adeline Grand-Clément et Anne-Caroline Rendu-Loisel. Université Fédérale de Toulouse/ IDEX Emergence.

- 2014 – 2016 Coresponsable (avec Guillaume Rozenberg) du programme de recherche « Les langages du religieux » de l’axe 10 (« Le monde religieux ») du LabEX SMS (ANR-11-LABX-0066), Centre d’Anthropologie Sociale du LISST (UMR 5193), Toulouse, France.

- 2012 – 2014 Coresponsable (avec Jean-Pierre Albert) et coordinatrice du programme de recherche « Construction et Structuration d’un Monde Religieux » du LabEX SMS (ANR-11-LABX-0066), volet « La Force des objets », Centre d’Anthropologie Sociale du LISST (UMR 5193), Toulouse, France.

Publications

Ouvrages
- 2017, Les génies, les fétiches et leurs humains. Le religieux en pays mandingue aujourd’hui. Manuscrit inédit faisant partie de l’HDR, 350 pages,

- 2014, Chasseurs mandingues : violence, pouvoir et religion en Afrique de l’Ouest, Paris, Karthala (avec le concours du Centre National du Livre), 276 pages.

- 2006, Guérisseurs et féticheurs : la médecine traditionnelle en Afrique de l’Ouest, avec Benoît Jouvelet, Paris, Éditions Alternatives, 143 pages.

Direction d’ouvrages /numéros

- 2018, "Les langages du religieux : approche pluridisciplinaire et comparative de la parole efficace", avec Guillaume Rozenberg, Parcours anthropologiques, n° 13.

- 2016, "La Force des objets : matières à expérience", avec Jean-Pierre Albert, Anouk Cohen et Damien Mottier, Archives des Sciences Sociales des Religions, n° 174 (avril-juin).

Articles dans des revues à comité de lecture
- 2018, "Dialogues avec les fétiches : la fabrique rituelle des hommes et des dieux en pays mandingue (Afrique de l’Ouest), Parcours anthropologiques, n° 13

- 2018, "Les langages du religieux : présentation du dossier thématique", Parcours anthropologiques, n° 13.

- 2016, "Fortes paroles : le pouvoir des mots en pays mandé (et ailleurs) ", Genèses. Sciences Sociales et histoire, n° 104, septembre 2016, pp. 30-50.

- 2016, "Le sacrifice comme mode de construction : du sang versé sur les fétiches
(mandingues)", Archives des Sciences Sociales des Religions, n° 174, pp. 279-302.

- 2016, "Des objets-signes aux objets-sujets ", avec Jean-Pierre Albert, introduction au numéro thématique « La force des objets : matières à expérience », Archives des Sciences Sociales des Religions, n° 174, pp. 13-26.

- 2015, "Corps et objet forts : le ‘fétichisme’ comme ascèse", Corps– revue interdisciplinaire, n° 12, éd. CNRS, pp. 211-220.

- 2013, "Humans and Things : Mande ’Fetishes’ as Subjects", Anthropological Quarterly, n°86 (1), pp. 1115 – 1152.

- 2009, "L’amour de la brousse : le rôle de l’espace dans la construction de l’identité du chasseur malinké", Journal des Africanistes, n° 79 (2), pp. 275-292.

Actes de colloques à comité de lecture
- 2011, "Inner Journey : Dance of the Mande Hunters", dans W. Mond–Kozlowska (dir.), Rhythms and Steps of Africa : Studies on Anthropology and Aesthetics of the African Dance. Cracovie, Wydawnictwo Ignatianum, Studies on Comparative Aesthetics, pp. 111-119.

- 2006, "L’habitus d’un ’itinérant’ : portrait du chasseur malinké", dans I. Sidéra et P. Erikson (dir.), La chasse : Pratiques sociales et symboliques, Paris, De Boccard, pp. 45-53.

Chapitres dans des ouvrages collectifs
- 2014, "L’Homme et l’animal – si proches et si différents : la relation chasseur-gibier chez les Mandingues", dans U. Baumgardt (dir.), Représentations de l’altérité dans la littérature orale africaine, Paris, Karthala, pp. 133- 156.

- 2008, "Words of Power : Magical Spells of the Mande Hunters", dans J. Jansen, S. Belcher, et M. N’Daou (dir.), Mande Mansa : Essays in Honor of David C. Conrad, Berlin, Zurich, LIT Verlag, pp. 113-122.

- 2005, "L’envol du vautour : parole, action et objet dans les rituels funéraires des chasseurs malinké", dans U. Baumgardt et F. Ugochukwu (dir.), Approches littéraires de l’oralité africaine, Paris, Karthala, pp. 201-228.

- 2004, "Moi/l’autre ? Méditations sur l’expérience du rituel", dans J. Derive et S. Santi (dir.), La Métamorphose, Chambéry, Université de Savoie, 2004. Cahiers de l’Ecole Doctorale n. 1, Langages, Littératures, Sociétés, pp. 63-68.

Autres articles
- 2016, "On blood and words, or, how certain objects become subjects among the Mande (West Africa) ", blog académique en ligne Material Religions (http://materialreligions.blogspot.fr)

- 2014, "La chasse comme éthique : à propos de Joseph Hellweg, Hunting the Ethical State – Benkadi Movement of Côte d’Ivoire", Cahiers d’Études Africaines, 3 (215), pp. 829 – 831.

- 2013, « Chants des chasseurs » – film de 4 min. accompagné d’une contribution écrite faisant partie de l’exposition Paroles d’Afrique au Musée d’Ethnographie de l’Université Bordeaux Segalen (http://www.univ-bordeauxsegalen.fr/fr/campus/la-culture/l-actualite-culturelle/paroles-d-afrique.html) et du CDROM éducatif.

- 2006, "Marta Steiner : Geneza teatru w swietle antropologii kulturowej [Marta Steiner : la genèse du théâtre à la lumière de l’anthropologie culturelle], compte rendu, L’Ethnographie, 3, pp. 158–162.

- 2006 , "Les hommes et les choses : esquisse d’une théorie du rapport malinké à l’objet", L’ARA, 56, pp. 50–58.

- 2005, "Chasseurs, les pères nourriciers, entretien avec Youssouf Tata Cissé", avec Guillaume Duval, Notre Libraire, 163, pp. 83–92.

Filmographie, productions audiovisuelles et multimedia
- 2012, « Articulation entre anthropologie et littérature orale : contextes et textes »,
Communication filmée lors de la table ronde organisée par U. Baumgardt, Littérature orale africaine : enjeux et perspectives – table ronde, Archives Audiovisuelles de la Recherches, http://www.archivesaudiovisuelles.fr/2167/

- 2008, Envol du chasseur – film documentaire de 32 min., avec A. Bonche, J-M. Corillion. Production : Les Films du Rêve-ARTE-IRD Audiovisuel.

- 2005, Archives autour de la confrérie des chasseurs Mandé, avec A. Bonche. 5 DVD de 60 min., IRD Audiovisuel – A. Bonche.

- 2004, Danse de la vie : les danses malinké ; Danse de la mort : tradition des chasseurs malinké. DVD 25 min., support original DVCam, réalisation A.Kedzierska, prod. LLACAN CNRS, (http://www.vjf.cnrs.fr/clt/html/audio/videotheque.htm)

- 2004, Oiseau. DVD 33 min, support original DVCam, réalisation A. Kedzierska, prod. A.Kedzierska/LLACAN CNRS (http://www.vjf.cnrs.fr/clt/html/audio/videotheque.html

Parcours de recherche

Formation
- DEA : EHESS, 2001, « Sacré corps » sous la direction de J.P. Dozon.
- 2002- 2003, University of California at Berkeley, Etats-Unis, chercheur invité.
- Thèse de doctorat : INALCO, 2006, De la violence et de la maîtrise : habitus et idéologie cynégétiques mandingues, sous la direction de J. Derive.
- HDR : EPHE, 2018, Le corps rituel. La fabrique du religieux en Afrique de l’Ouest, sous la direction de M. Houseman (EPHE IMAf).

En quelques mots :

Anthropologue et spécialiste des « performance studies » de formation, titulaire de la chaire de l’ethnologie religieuse de l’Afrique sub-saharienne, j’ai enseigné par le passé à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales à Paris, à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et à l’Université Jean-Jaurès à Toulouse et dans plusieurs universités nord-américaines, notamment l’Université Georges Washington à Washington DC.

Depuis bientôt une vingtaine d’années, je mène des enquêtes ethnographiques en pays mandingue tant dans les zones rurales qu’en milieu urbain. Ces enquêtes portent sur les pratiques rituelles considérées localement comme païennes qui s’articulent aujourd’hui autour de deux pôles majeurs. Il s’agit du donsoya, terme qui désigne l’activité des membres de la société initiatique des chasseurs et du basitigiya ou bolitigiya, la manipulation des dieux-fétiches. A ces deux pôles s’ajoute le culte de possession jinɛdɔn, actuellement en pleine expansion.

Dans le cadre de mes recherches, je me penche sur les « matières à croire » mobilisées dans ces trois ensembles de pratiques, leurs esthétiques distinctives, les « techniques du corps » sur lesquelles elles reposent, ainsi que sur les modifications du sensorium qui leur sont propres. L’arrangement à chaque fois singulier de ses éléments informe la construction des entités non-humaines – les « êtres de la brousse », les fétiches ou les génies – que ces pratiques font émerger et qui fonctionnent dans l’expérience des humains en tant que présences familières mais partiellement indéterminées dotées d’une force ou d’une agentivité propre. C’est à travers la relation avec ces entités que les experts rituels se constituent en sujets accomplis, disposant d’un pouvoir, d’un prestige et de richesses tout à fait réels. J’étudie l’évolution en cours des modes de constructions de tels spécialistes et, plus généralement, des formes d’expertise rituelle au sud du Sahara où prolifèrent actuellement de « nouveaux entrepreneurs religieux » dont je propose de considérer les pratiques comme une sorte de New Age à l’africaine. Relativement jeunes, ayant un penchant pour une esthétique ostentatoire et baroque, ces spécialistes sont présents sur les réseaux sociaux et intégrés pleinement dans l’économie de marché.

Dans les années à venir, je compte poursuivre l’analyse comparative de diverses figures d’experts ruraux et urbains, plus ou moins attachés aux modèles ancestraux, en élargissant mes enquêtes sur d’autres terrains proches. J’ai également l’intention de m’intéresser davantage aux multiples formes de la divination, ainsi qu’à l’usage et au statut des nombreuses substances jugées agissantes ou actives, d’origine végétale notamment.