IMAF - Institut des mondes africains


Accueil > Annuaire

BRISSET-FOUCAULT Florence

Maîtresse de conférence à l’Université Paris 1
Science politique
Contact

Thèmes de recherche

- Citoyenneté ; Formes de la critique, de l’expression et de la participation politiques ; Histoire et sociologie des medias - en particulier de la radio ; usages politiques des nouvelles technologies de la communication ; "Politique de la rue" : pratiques de prise de parole, délibérations populaires, manifestations et émeutes, campagnes électorales.

Terrains

- Ouganda, Kenya

Enseignements

- Master de science politique spécialité études africaines

Projets de recherche

- Membre du comité de rédaction de la revue Politique africaine

- Depuis 2012 : Direction scientifique du projet "New ICTs and Citizen-led governance in Africa", Université de Cambridge.

- Depuis 2011 : Membre de l’équipe scientifique du Joint African Studies Programme (JASP) Columbia-Paris 1 dans le cadre du projet de recherche conjoint The Arts of Citizenship et notamment dans l’axe de recherche n.3 : "Public spaces, urban politics, and new civilities".

- 2010-2011 : Membre de l’équipe de recherche réunie par l’IFRA (Institut de recherche français en Afrique) de Nairobi pour une enquête collective sur les élections de 2011 en Ouganda.

- 2007-2008 : Membre de recherche l’équipe de l’IFRA de Nairobi sur la campagne pour les élections générales et présidentielle au Kenya en 2007.

- 2007 : Fondatrice du Groupe d’initiatives et de recherches sur l’Afrique (GIRAF), espace d’échange et de recherche pour les jeunes chercheurs travaillant sur l’Afrique.

- 2007-2008 : Membre du projet ANR « Africauses », sur les mouvements sociaux en Afrique.

Séminaires et ateliers

- 2014 : Organisation, avec A. State, de l’atelier « Riots, demonstrations and street politics in Uganda’s past and present », conférence de l’African Studies Association, Indianapolis, 20-23 novembre 2014.

- 2014 : Organisation et animation du séminaire général du Centre d’études africaines, Université de Cambridge, « Media and Intellectual Productions in Africa’s Pasts and Presents », janvier-mars 2014.

- 2013 : Organisation et animation de l’atelier « Interactivity and the formation of figures of legitimate authority in Africa », 5e Conférence européenne des études africaines (ECAS), Institut universitaire de Lisbonne, 26-28 juin 2013.

- 2012 : Co-organisation de la section thématique « Citoyenneté » (3 ateliers) à la Conférence de l’Association des études africaines britannique (ASA UK) avec E. Hunter, Université de Leeds, 6-8 Septembre 2012.

- 2011 : Co-organisation de l’atelier « Ugandan Elections 2011 » avec K. Titeca, 54e conférence de l’African Studies Association (ASA), Washington DC, 17-20 novembre 2011.

- 2011 : Co-organisation de l’atelier « Oratory in Assembly. Citizenship, orality and Public Space in Africa », Quatrième Conférence européenne des études africaines (ECAS) avec R. Banégas et A. Cutolo, 15 juin 2011, Uppsala.

Publications (sélection)

Ouvrage

- Habermas à Kampala. Prise de parole, Médias et Citoyenneté en Afrique, à paraitre chez Karthala, collection ‘Les Afriques’, courant 2014, avec le soutien du Conseil scientifique de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Articles et chapitres

- (2014) « Domestication, coercion and resistance. The Media in the Ugandan 2011 Elections », in S. Perrot, S. Makara, J. Lafargue et M.-A. Fouéré (dirs.), Elections in a Hybrid Regime : Revisiting the 2011 Uganda Poll, Kampala, Fountain Publishers, pp.195-221.

- (2013) « Buganda royalism and political competition in Uganda’s 2011 elections », Journal of Eastern African Studies, 7 (3) : 509-529.

- (2013) « A Citizenship of distinction in the open radio debates of Kampala », Africa, 83 (2) : 143-166.

- (2013), « Re-inventing a royalist ‘public sphere’ in contemporary Uganda : The Example of Central Broadcasting Services (CBS) », Journal of African Cultural Studies, 25 (1) : 72-87.

- (2012), "Espaces publics de la parole et citoyennete en Afrique", Politique africaine, 127 : 5-20. (avec Richard Banégas et Armando Cutolo)

- (2011), « Peace-making, power configurations and media practices in Northern Uganda. A case study of Mega FM », Journal of African Media Studies, 3 (2), p.205-225.

- (2010), « Retour sur les émeutes de septembre 2009 à Kampala », Politique africaine, 116, p. 165-184 (avec Anna Baral).

- (2009), « Quel ‘autre journalisme’ pour l’Afrique ? La production de modèles médiatiques africains au Forum social mondial de Nairobi », Réseaux, 157-158, p.125-156.

- (2009), « ’Polis Academy’. Talk shows radiophoniques, pluralisme et citoyenneté en Ouganda », Politique africaine, 113, p.167-186.

- (2008), « La campagne électorale à la télévision. Stratégies de communication et modèles de démocratie », in J. Lafargue (dir.), Les Élections générales de 2007 au Kenya, Paris, Karthala, p.209-244.

Co-direction d’un numéro de revue

- (2012) Dossier « Espaces publics de la parole et pratiques de la citoyenneté en Afrique », Politique africaine, 127, Octobre, (avec R. Banégas et A. Cutolo).

Parcours de recherche

Après un doctorat en science politique à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne consacré aux formes et modalités de la critique et de l’exercice de la citoyenneté en Ouganda à travers l’analyse ethnographique de débats radiophoniques en plein air, les ebimeeza, et une socio-histoire des médias (2011), Florence Brisset-Foucault est recrutée en post-doctorat à l’Université de Cambridge pour y reprendre la direction d’un projet de recherche consacré à l’analyse comparée des usages politiques de la téléphonie mobile et de la radio dans trois pays : le Kenya, l’Ouganda et la Zambie. En 2012, elle est élue Junior Research Fellow à Trinity College, toujours à Cambridge, ou elle poursuit ses recherches sur la radio en Afrique de l’Est et les formes de mobilisation politiques et d’exercice de l’autorité qui y sont articulées tout en développant un nouvel axe de recherche sur les manifestations et les émeutes en Ouganda. Entre temps, Florence s’est intéressée à la transnationalisation des mobilisations collectives en Afrique à travers sa participation au projet "Africauses" ainsi qu’aux formes électorales du politique au Kenya et en Ouganda via deux projets menés par l’Institut français de recherche en Afrique de Nairobi.
En 2014, elle rejoint l’équipe de Paris 1 en tant que maîtresse de conférence pour enseigner au sein du département de science politique et notamment au Master de science politique spécialité études africaines.