Accueil > Actualités > Soutenances

Habiter à la frontière : une question géopolitique vue par le cinéma

Soutenance de thèse de Yang-Hee Kim (Lyang)
Directeur de thèse : Jean Paul Colleyn

Le 10 décembre 2019, à 14h, EHESS, IISMM (salle de réunion), 1er étage, 96 boulevard Raspail 75006 Paris


Jury :

- MonsieurJean-Paul Colleyn (directeur de thèse), EHESS
- Monsieur Jean-Michel Frodon, IEP de Paris
- Madame Valérie Gelézeau, EHESS
- Monsieur Eric Michaud, EHESS
- Monsieur José Moure, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
- Madame Giusy Pisano, Ecole Nationale Supérieure Louis Lumière
- Monsieur Guillaume Soulez, Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle


Résumé :

J’ai commencé mon projet en questionnant l’habiter par des voies artistiques et cinématographiques ; il se poursuit sous forme d’un mémoire de thèse, en se confrontant à des textes philosophiques et théoriques. La présente thèse est issue très directement de mes expériences effectives sur le terrain et de mes travaux visuels (cinéma, photographie, installations). Néanmoins elle ne traite pas non plus directement, ni de mes expériences, ni de mes travaux visuels : ils en sont le fondement empirique, les fondations concrètes, et les idées que je peux émettre ici sont toujours fondées sur l’analyse du lien entre le cinéma et ces zones si particulières, les frontières, telle que me l’a inspirée une perception sensible exercée sur plus de quatre années. J’ai voulu ici engager une réflexion aussi analytique et aussi conceptuelle que possible, mais sans jamais quitter mon point de vue premier, celui d’une cinéaste pour qui son sujet a d’abord été incarné dans une poétique (et dans une phénoménologie) : c’est par cette quête du lien identitaire attaché à un lieu (de naissance, d’habitation stable), tel celui de protagonistes ou d’auteurs vivant dans un état « déterritorialisé », que j’ai décidé de construire ma thèse, à travers l’analyse des films, de fiction ou documentaires.