Accueil > Actualités > Soutenances

Traite des esclaves et commerce néerlandais et français à Madagascar (XVIIe et XVIIIe siècles)

Soutenance de thèse de Rafaël Thiébaut
Directeurs de thèse (cotutelle) : Bertrand HIRSCH (Université Paris 1) et Ulbe BOSMA (Vrije Universiteit Amsterdam)
- Le mardi 21 novembre 2017, à 9h30 dans la salle J.B. Duroselle de la Sorbonne à Paris
- Le mercredi 22 novembre 2017, 9h45 dans l’auditorium de la Vrije Universiteit à Amsterdam

Membres du jury :

- Richard B. ALLEN, professeur (Framingham State University)

- Philippe BEAUJARD, directeur de recherche (CNRS)

- Pál NYIRI, professeur (Vrije Universiteit Amsterdam)

- Alicia SCHRIKKER, docteur (Universiteit Leiden)

- Thomas VERNET, maître de conférences (Institut français d’Afrique du Sud)

Résumé :
La traite des esclaves à Madagascar a provoqué de changements importants tout au long du XVIIe et XVIIIe siècles, aussi bien sur le plan politique, qu’économique et social. Les Néerlandais et les Français, présents à la colonie du Cap et aux Mascareignes étaient des acteurs de taille dans ces interactions commerciales complexes et symboliques. Des transformations sont perceptibles dès les premiers contacts, non seulement au sein des grands royaumes sakalava et betsimisaraka mais également jusqu’aux régions les plus recluses. Pourtant, les relations commerciales se complexifient dans la longue durée. En effet, une certaine continuité est identifiable sur toute la période étudiée. Le commerce maritime qui jouait un rôle primordial dans ces développements, concernait riz, bétail et captifs échangés contre piastres, armes à feu et toiles. Il a bouleversé la balance des pouvoirs et l’économie de la Grande Île. Le volume de la traite, calculé à partir de centaines d’expéditions néerlandaise et française, était déjà très substantiel avant le milieu du XVIIIe siècle.

Mots-clés :
Traite des esclaves
Madagascar
Océan Indien
Commerce maritime
Compagnies des Indes