Accueil > Recherche > Séminaires et ateliers

Tourisme : recherches, institutions, pratiques

Séminaire organisé par Nadège Chabloz, ingénieure d’études à l’EHESS (IMAF), Saskia Cousin, maître de conférences à l’Université Paris-Descartes (IIAC-LAIOS), Anne Doquet, chargée de recherche à l’IRD (IMAF), Melissa Elbez, doctorante à l’EHESS (IRIS) et Sébastien Jacquot, maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Année universitaire : 2018 / 2019
Périodicité : 2e et 4e jeudis du mois de 17h à 20h
Localisation : Université Paris-Descartes, 45 rue des Saints-Pères 75006 Paris
Calendrier : Du 11 octobre au 13 décembre 2018

Présentation :
Pour sa quatorzième saison, le séminaire continuera à confronter les catégories, les pratiques et les imaginaires associés à des champs le plus souvent dissociés voir opposés : les mobilités dite « de loisirs », et celles qui seraient motivées par une contrainte économique, politique ou sociale – les migrations. Nous nous intéresserons plus particulièrement aux pratiques qui se situent dans un entre-deux : que faire du rôle initiatique du voyage pour les jeunes adultes ? Comment classer les circulations aventurières des jeunes ouest-africains ou les migrations des retraités français en Afrique ? Quels images et quels imaginaires de l’altérité et de l’entre-soi, de l’ailleurs, de l’exotisme et du temporaire se produisent à travers des réseaux comme hôtel du Nord ou Singa ? Du code du tourisme à la politique des visas, comment les États et les industries du contrôle organisent-ils l’étanchéité des catégories ? De la tente « 2 secondes » aux plateformes d’accueil, quelles sont les échanges, les cultures matérielles, les habitacles et les habitudes qui circulent d’une pratique l’autre ? L’enjeu n’est pas de juxtaposer les enquêtes sur le tourisme ou les migrations, mais d’observer les espaces, les pratiques et les enjeux des entre-deux, dans leurs ambivalences et leurs complexités, sans minorer les rapports de domination économique et (géo)politique à l’œuvre. Un accent sera mis dans ce sens cette année sur la question du travail en tourisme.

CONTACT :
annedoquet(at)yahoo.fr, saskiacousin(at)free.fr, nchabloz(at)ehess.fr, sebastien.jacquot(at)univ-paris1.fr

PROGRAMME

- 11 octobre 2018 :
Niels Martin, docteur en géographie (École doctorale sciences de l’homme, du politique et du territoire, Grenoble)
Vivre sur un lieu de vacances : l’ère d’un après tourisme

Mélissa Elbez, doctorante en anthropologie sociale (EHESS, IRIS)
Les hippies de Tulum (Mexique) : « population flottante » marginalisée ou/et référence pour l’identité locale ?

- 8 novembre :
Lucas Bento de Carvalho (Université de Montpellier)
Le Wwoofing : vacances à la ferme ou travail dissimulé ?

Emilie Da Lage (Culture, UFR DECCID, Université Lille 3)

- 22 novembre :
Marcelo Frediani, docteur en sciences sociales
Il est l’auteur du livre Sur les routes : Le phénomène des New Travellers (2009)

Elieth Eyebiyi, docteur en sociologie et en urbanisme, LASDEL, postdoctorant au CANTHEL
Informalité et mobilité dans les espaces frontaliers

- 13 décembre :
Olivier Evrard, chargé de Recherche à l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD). UMR « Patrimoines Locaux ».
Il nous parlera de la « Géolitique du trekking ».

Brenda le Bigot, docteure en géographie (UMR Géographie-Cités)
Elle interviendra sur « les Visas Vacances ».

programme_tourisme