Accueil > Recherche > Archives des séminaires > 2014-2015

Supports et circulation des savoirs et des arts en Afrique et au-delà

Séminaire organisé par Claire Bosc-Tiessé (CNRS/IMAF), Jean-Paul Colleyn (EHESS/IMAF), Anne Doquet (IRD/IMAF), Christine Douxami (Université de Franche-Comté/IMAF), Éric Jolly (CNRS/IMAF)

Périodicité  : 2e et 4e vendredis du mois de 11 h à 13 h
Localisation  : salle 8, 105 bd Raspail 75006 Paris
Calendrier  : Du 14 novembre 2014 au 26 juin 2015

Présentation

Le séminaire cherche à mettre en perspective les rapports complexes entre la création artistique contemporaine en Afrique et le monde globalisé, qu’il s’agisse de danse, de théâtre, d’arts plastiques, de photographie, de cinéma, de musique, de littérature, d’arts numériques. En effet, les anciens rapports dominé-dominant sous-tendent encore certaines conceptions de ce qui constitue, ou non, une œuvre d’art.

De fait, quels sont les critères esthétiques retenus par les créateurs africains au moment de leur réalisation artistique ? Les artistes qui, jusqu’il y a peu, venaient souvent se former dans les écoles d’art des anciens pays colonisateurs, le font-il encore aujourd’hui ? Alors que l’Inde, le Brésil, la Chine, subventionnent certaines réalisations artistiques africaines contemporaines, qu’en est-il des liens avec l’ancien colonisateur ? En d’autres termes quels sont les rapports de pouvoir entre des créateurs qui revendiquent leur appartenance à un monde globalisé et le monde de l’art, tant en termes esthétiques que matériels ?

Par ailleurs, comment se positionnent ces artistes politiquement quant à la « négritude », au « panafricanisme » et aux différentes formes d’affirmations identitaires locales ou globales, comme leur appartenance ou non à des mouvements religieux ? Cherchent-ils à s’inscrire dans de nouvelles revendications liées à la reconnaissance de leur « patrimoine culturel immatériel » ? Leurs œuvres sont-elles le reflet de ces positionnements politiques ? Souvent entre « ici » et « là-bas », entre réseaux locaux sur le sol natal africain où ils créent des écoles d’art, des centres chorégraphiques, des ateliers permanents de théâtre ou autres initiatives artistiques et la scène internationale, les artistes du continent développent de nouveaux paradigmes d’une extrême modernité que nous tenterons d’éclairer.

Programme :

- 14 novembre : Florabelle Spielmann : « Le carnaval à Trindad », IMAF.
- 28 novembre : Agnès Kedzierska : « Transmission des savoirs cynégétiques en Afrique de l’Ouest : entre la mimésis, le bricolage, et la créativité individuelle » UT2, LISST-CAS
- 12 décembre Carlo Célius : « La création plastique en Haïti » (CNRS/CRPLC)
- 9 janvier Hebe Matos : « Histoire orale et afro-brésilianité » (titre provisoire) (Université Fédérale Fluminense)
- 23 janvier Nora Greani : « Marx, Engels, Lénine et Marien Ngouabi : l’art de propagande socialiste en République populaire du Congo » (chercheure postdoctorale, Labex CAP : IIAC / MQB - HiCSA)
- 13 février Claude Haffner sur son film « Noire ici, Blanche là-bas » (50 mn), réalisatrice.
- 27 février Julien Bondaz : « Voisiner avec l’art africain. Savoirs et émotions des amateurs d’art ouest africains » (Université Lumière Lyon 2)
- 13 mars Marta Amico : « Un patrimoine au prisme du conflit. Les musiques maliennes entre enjeux nationaux et labels mondialisés » et Alfonso Castellanos : « Le paysage musical à Bobo-Dioulasso (Burkina Faso) : Réseaux de circulation, influences et appropriations culturelles dans une ville cosmopolite » (chercheure postdoctorale, LABEX CAP, Musée du Quai Branly).
- 27 mars Dominique Malaquais : « Quand l’artiste fait son marché. Hervé Youmbi : Totems et visages de masques », (CNRS IMAF)
- 10 avril Maria Benedita Basto : « Ruy Duarte de Carvalho, une épistémologie nomade : anthropologie, cinéma et littérature » (maître de conférences à la Sorbonne, IBERHIS)
- 22 mai : Estelle Sohier : « Exhumer les archives photographiques de l’Egypte. Le roi Fouad, le photographe suisse Fred Boissonnas, et l’image de la nation égyptienne (1929-1932) » (maître assistante à l’université de Genève)
- 12 juin : Giusi Tinella : « Quelles politiques autour du Théâtre en Afrique ? » (titre provisoire), Ministère des Affaires Etrangères
- 26 juin Andre Cicalo : « From Public Amnesia to Public Heritage : slavery and black heritage in Rio de Janeiro’s monumental space »